Prolongement de la ligne 14 vers le nord : une opportunité pour la Petite Ceinture

Le 14 décembre 2020, les rames de la ligne 14 du métro ont transporté leurs premiers passagers entre Saint-Ouen et la gare Saint-Lazare. Ce prolongement stratégique, d’une importance cruciale pour les Franciliens, crée un ensemble de correspondances très judicieux et de nouvelles opportunités de transport via la Petite Ceinture. 

Les quais de la station Pont Cardinet de la ligne 14. © Jean-Nicolas Lehec

Le prolongement de la ligne 14 vers le nord de Paris : un projet essentiel pour Paris et sa région 

Ouverte au public en 1998 1, la ligne 14 a été prolongée une première fois vers la gare Saint-Lazare en 2003, créant une ligne de métro express reliant le cœur de la capitale à l’un des nouveaux centres d’activité parisiens, dans le nouveau quartier de Tolbiac. 

Cependant, son prolongement vers le Nord, au-delà des limites de Paris, est d’une importance considérable pour les Franciliens. Ainsi, ce nouveau tronçon de la ligne 14, inauguré lundi 14 décembre 2020, permet enfin de délester la ligne 13 du métro, en doublant son parcours entre Saint-Ouen et la gare Saint-Lazare.  

Tracé du prolongement vers le Nord de la ligne 14 du métro.

Sur ce nouveau tronçon, quatre nouvelles stations voient le jour : Pont Cardinet, Porte de Clichy, Clichy Saint-Ouen et Mairie de Saint-Ouen – avant un ultime prolongement vers Saint-Denis Pleyel. Ce dernier mettra la ligne 14 en correspondance avec les lignes 13 et D, mais aussi avec les futures lignes 15, 16 et 17 du Métro du Grand Paris – et potentiellement avec la ligne H (Transilien).

Au total, pas moins de trois arrondissements parisiens et trois communes sont directement concernées par ce prolongement : 8e, 9e et 17e arrondissements, Clichy-la-Garenne, Saint-Ouen et Saint-Denis. Plus de 96 000 habitants devraient bénéficier de conditions de transport drastiquement améliorées, ainsi que plus de 72000 salariés.  

Porte de Clichy : pour une correspondance directe entre la Petite Ceinture, le RER C et la ligne 14 

Ce prolongement tant attendu vient créer une correspondance très judicieuse à la Porte de Clichy, qui se situe désormais au carrefour de trois lignes de transport : la ligne 14, le T3b, le RER C et… la Petite Ceinture ferroviaire de Paris.  

Ci-dessus : en bleu, la Petite Ceinture et le raccordement des Batignolles ; en jaune, le RER C ; en violet, la ligne 14 du métro.

Rappelons en effet que le RER C a été créé en “récupérant” une large partie de la ligne d’Auteuil, ainsi que le raccordement de Courcelles. De son côté, la Petite Ceinture Rive Droite prend sa source au cœur du faisceau ferroviaire des Batignolles, traverse le Parc Martin Luther King et rejoint la Porte de Clichy, en passant à l’emplacement de l’ancienne gare de l’Avenue de Clichy

La Petite Ceinture à l’emplacement de la gare de l’Avenue de Clichy, dans le 17e arrondissement. © Jean-Nicolas Lehec

En rouvrant la Petite Ceinture à un transport de voyageurs, la ligne continuerait le travail de désenclavement de la Porte de Clichy, et offrirait une desserte supplémentaire des quartiers situés autour du Tribunal de Paris. Elle viendrait également les relier directement aux quartiers du Nord et de l’Est de Paris, venant seconder (et délester) la ligne T3b du tramway. Cette dernière remplit un rôle de desserte fine, mais est très loin d’atteindre les performances qui pourraient être atteintes grâce à la Petite Ceinture.  

Pont Cardinet : une ancienne gare de la ligne d’Auteuil au pied de la ligne 14 du métro 

Ce nouveau tronçon de la ligne 14 vient également mettre fin à la situation paradoxale de la gare de Pont-Cardinet. En effet, il s’agissait de l’une des seules gares parisiennes… à ne pas être desservie par une ligne de métro.  

Notons aussi que l’histoire de Pont-Cardinet est intimement liée à celle de la gare Saint-Lazare, mais aussi – et surtout – de la ligne d’Auteuil. En effet, elle voit le jour en 1854 et porte alors le nom de “gare des Batignolles”.

Le faisceau des Batignolles au début du 20e siècle. À gauche, les voies de la ligne d’Auteuil.

Elle se situe à l’endroit où la ligne d’Auteuil se détache de la ligne de Versailles Rive-Droite. Elle prend également place dans un environnement marqué par la présence ferroviaire, avec le dépôt des locomotives des Batignolles et la gare de marchandises du même nom – qui a été remplacé par le Parc Martin Luther-King.  

Dès lors, le nouveau tronçon Nord de la ligne 14 améliore considérablement la desserte du quartier de Clichy-Batignolles. En rouvrant la Petite Ceinture, ses habitants bénéficieraient d’un moyen de transport supplémentaire, au Nord du Parc Martin Luther King, et qui pourrait les mener directement vers les quartiers situés au Nord ou à l’Est de la capitale.  

La Petite Ceinture ferroviaire et le belvédère situé au-dessus des voies, parc Martin Luther King. © Jean-Nicolas Lehec

La Petite Ceinture de Paris, la ligne des quartiers d’affaires 

En tant que ligne ferroviaire circulaire en site propre (donc indépendante de la circulation routière), la Petite Ceinture ferroviaire vient pallier l’une des faiblesses du réseau parisien. Ce dernier étant conçu en étoile, il est impératif d’offrir aux Franciliens un moyen de transport rapide, fiable, qui vienne enfin relier efficacement portes de Paris.

Enfin, il convient de noter que la Petite Ceinture est la seule ligne capable de relier rapidement les grands pôles de développement de la capitale, sans être contraint par les aléas de la circulation parisienne : 

  • La Porte de Clichy, le Tribunal de Paris et les entreprises situées dans ses environs immédiats (Canon France, par exemple) ;
  • La gare de Rosa Parks et les nombreux immeubles de bureau et d’habitation situés des 2 côtés du périphériques (BNP Paribas, notamment) ;
  • La zone de Bercy-Charenton, dont la vocation est actuellement en cours de redéfinition ;
  • La ZAC Paris Rive Gauche et le quartier de l’Avenue de France (dont les 2 Tours Duo conçues par Jean Nouvel) ;
  • La Porte de Versailles et la future Tour Triangle.
La Petite Ceinture représente un trait d’union entre les nouveaux centres d’activité parisiens

Pour l’heure, la priorité politique et financière est aux liaisons de banlieue à banlieue et au métro du Grand Paris. Toutefois, ce nouveau réseau risque d’arriver très rapidement à saturation. Dès lors, il est primordial de conserver une réserve de capacité de transport, et de prendre en compte les potentielles correspondances entre la Petite Ceinture, le métro et le Grand Paris Express.

Véritable trait d’union entre Paris et les communes de la petite couronne, la Petite Ceinture s’impose tout naturellement comme une réelle solution de transport à l’échelle de la région Île-de-France et répond immédiatement aux besoins de celles et ceux qui ont recours aux transports en commun. 

Note

1 : Les systèmes d’automatisation de la ligne 14 avaient été restés sur la Base d’Essai de la Petite Ceinture (sur le site de l’ancienne gare de la Glacière-Gentilly), entre 1994 et 1998.

Ci-dessous, trois photos de la Base d’Essai de la Petite Ceinture capturées par Julian Pepinster le 15/07/1996. Coll. Ademas, Tous droits réservés.

Rejoignez-nous et défendez avec nous l’ADN ferroviaire de la Petite Ceinture !

Laisser un commentaire