Nouveau dossier : le raccordement de l’Évangile

Depuis 2019, le raccordement de l’Évangile, au Nord de Paris, subit une transformation de grande ampleur, en vue du passage du CDG Express. Les ouvrages métalliques de la Porte de la Chapelle ont d’ailleurs été démontés en août dernier. À cette occasion, nous vous proposons de revenir sur l’histoire de ce raccordement ferroviaire, trait d’union entre les gares de Chapelle-Charbons et Chapelle-Annexe, entre les réseaux Nord, Est et la Petite Ceinture de Paris.

Découvrez notre nouveau dossier en cliquant sur le bloc ci-dessous :

Le raccordement de l’Évangile trouve ses origines dans la crise des transports, qui se déclenche au lendemain de la guerre franco-prussienne de 1870. Devenues trop petites, les installations de la gare de la Chapelle doivent être élargies. C’est ainsi que naît la gare de la Chapelle-Annexe, première expansion extra-muros, car situé sur le territoire de la commune de Saint-Denis.

Afin de relier la gare de Chapelle-Charbon à cette nouvelle gare de la Chapelle-Annexe, la Compagnie du Nord décide donc de construire le “raccordement de la Plaine-Saint-Denis”. Par abus de langage, ce dernier est rapidement surnommé “raccordement de l’Évangile”, étant situé dans le quartier situé à deux pas de la rue du même nom.

Ce raccordement est composé principalement de deux ouvrages : le Pont Soudé et le Pont National. Bien que leur procédé de construction diffère, ils possèdent une caractéristique commune. En effet, ces viaducs sont dotés de voies à pose directe – les rails étant posés directement sur la structure métallique du pont.

Ces deux ouvrages ont été démontés à l’été 2021 : ils seront remplacés par un ouvrage unique, qui doit être posé prochainement. De même, d’importants travaux ont lieu actuellement à la hauteur de l’ancienne gare de Chapelle-Charbons, afin de permettre le passage du train CDG Express.

Le faisceau du raccordement de l’Évangile doit être rétabli dès 2025, afin de permettre à nouveau les échanges matériels entre les réseaux Nord et Est.

Retrouvez tous ces éléments – et bien plus ! – dans notre nouveau dossier, disponible sur cette page.

Enfin, n’hésitez pas à parcourir les grandes dates de l’histoire de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris grâce à notre frise chronologique.

Rejoignez-nous et défendez avec nous l’ADN ferroviaire de la Petite Ceinture !

Laisser un commentaire