Nouveau dossier : le Pont National

Situé au Sud-Est de la capitale, le Pont National est l’un des ouvrages d’art les moins connus de Paris. Pourtant, son histoire est particulièrement riche. Construit entre 1852 et 1853, il permet à la Petite Ceinture de poursuivre son périple vers l’Ouest. Nous lui consacrons un nouveau dossier thématique, où nous revenons en détail sur ses caractéristiques, ses (nombreuses) évolutions et ses perspectives d’avenir.

Découvrez notre nouveau dossier en cliquant sur le bloc ci-dessous :

La construction du Pont National est décidé au lendemain de l’ouverture de la 1e section de la Petite Ceinture. Construit entre 1852 et 1853, il vise à relier les deux rives de la Seine, mais aussi – et surtout – à permettre des échanges matériels entre la gare de Lyon et sa voisine, la gare d’Austerlitz. Il fait également la jonction entre les boulevards militaires des deux rives.

Le Pont National mesure 188 mètres de long. Il s’agit donc du plus long ouvrage traversé par la Petite Ceinture (à l’exception du pont-viaduc d’Auteuil, ouvert en 1867 et qui dépasse les 200 mètres de long).

Pont National Petite Ceinture
Le Pont National avant sa transformation, Agence Meurisse, 1932. Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Dès son origine, il est divisé en 2 parties distinctes : la première dédiée au chemin de fer, la seconde au trafic routier. Une particularité qu’il conserve aujourd’hui, bien que sa largeur ait été augmentée à deux reprises (1937 et 2011).

Enfin, l’avenir ferroviaire du Pont National est conditionné par le rétablissement du raccordement de Tolbiac (ZAC Paris Rive-Gauche), ainsi que par les évolutions du projet de la ZAC Bercy-Charenton.

Retrouvez tous ces éléments – et bien plus ! – dans notre nouveau dossier, disponible sur cette page.

Enfin, n’hésitez pas à parcourir les grandes dates de l’histoire de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris grâce à notre frise chronologique.

Rejoignez-nous et défendez avec nous l’ADN ferroviaire de la Petite Ceinture !

Laisser un commentaire