Bilan de la concertation pour le prolongement du T8 à Rosa Parks

Le 9 janvier 2020 est paru le bilan de la concertation organisée par Île-de-France Mobilités au sujet de la prolongation du T8. Bilan rédigé par la Commission Nationale du Débat Public, sous l’égide de Madame Fatima Ouassak, garante de cette concertation.

L’Association de Sauvegarde de la Petite Ceinture (ASPCRF), associée à la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports d’Île-de-France (FNAUT IDF) ainsi qu’à l’association Plus de Trains, était présente lors des différentes étapes de cette concertation, qui s’est tenue entre le 9 septembre et le 26 octobre 2019. Pour mémoire, ladite concertation avait pour but de préparer le prolongement de la ligne T8 entre Saint-Denis Porte de Paris et la gare de Rosa Parks, sise à l’emplacement de l’ancienne gare d’Est-Ceinture de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris. À ce titre, nous avons été particulièrement vigilants au sujet des différentes variantes proposées par Île-de-France Mobilités (IDFM) quant à l’implantation du futur terminus de la ligne à Rosa Parks, qui sera lourde de conséquences pour l’inscription du T8 dans une réelle perspective d’avenir.

Les voies de la Petite Ceinture au niveau de la station du T3b
Crédits : Jean-Nicolas Lehec, tous droits réservés

Comme rappelé dans le bilan de cette concertation, cette démarche a été menée in situ, notamment aux abords de la gare de Rosa Parks. Différents débats ont également été organisés, auxquels notre Association a participé. Un site Internet dédié a également été ouvert, permettant aux individus comme aux associations de déposer leurs avis autour de quatre grandes thématiques :

  • L’opportunité du projet ;
  • Le tracé général et ses stations ;
  • Les conditions de déplacement ;
  • Les impacts du projet.

Un total de 465 avis (toutes formes confondues) a été récolté par IDFM, dont 144 avis en ligne et 4 contributions écrites.
À ce titre, rappelons que l’ASPCRF a remis une déclaration (au format PDF) élaborée conjointement avec la FNAUT IDF et Plus de trains, exprimant sa position quant à ce prolongement et aux différentes variantes proposées pour le futur terminus du T8, ainsi que deux propositions alternatives. Ce document est disponible sur notre site Internet.

La station Rosa Parks et les voies du T3b que les usagers du T8 auraient à traverser dans la variante B.
Crédits : Jean-Nicolas Lehec, tous droits réservés

Le rapport de cette concertation, publié le 9 janvier dernier, revient sur les différentes modalités de ce dispositif et détaille son organisation. Il détaille également les enseignements qui ont été retiré de cette concertation et revient notamment sur les éléments ayant nourri le plus de débats : la station Préssensé, située à Saint-Denis et le futur terminus de Rosa Parks. Sur ce point spécifique, le rapport note que ce sujet « a été le plus mobilisé et débattu lors de la concertation. Le sujet représente 30% des contributions individuelles par exemple. L’atelier participatif à Paris lui a presque été entièrement consacré ». On peut aussi y lire que « Les avis ont été très partagés entre le choix de la variante A, celui de la variante B et les alternatives, notamment celle portée par la FNAUT. Le débat sur les variantes a été de très grande qualité, notamment grâce à l’investissement dans le débat de la FNAUT, qui l’a beaucoup ouvert et enrichi ».

Malheureusement, ledit rapport ne revient que peu ou pas sur la nature des débats (qui sont pourtant évoqués) à propos du terminus de Rosa Parks – au contraire des échanges ayant eu pour thème la station Préssensé. De même, ce rapport ne livre aucun détail sur les propositions alternatives portées par la FNAUT IDF et notre Association avec Plus de Trains. 

Enfin, le rapport ne dévoile aucune indication quant à la réelle prise en compte des problèmes inhérents aux deux propositions (variantes A et B) portées par IDFM, et qui auraient pour conséquences de désorganiser la Porte d’Aubervilliers ou de faire terminer la ligne en cul de sac. Sans oublier l’évident problème causé par une correspondance extrêmement malaisée entre le T8, le T3b et le RER E dans le cas de la variante A, liée à la différence de niveau entre le pont de la rue d’Aubervilliers et le parvis de la gare Rosa Parks !

Variante A étudiée par Île-de-France-Mobilités et jugée peu pertinente par notre association.
La correspondance accessible (sans escaliers), en rouge, mesure près de 500 mètres.

À la lecture de ce rapport, l’ASPCRF, Plus de Trains et la FNAUT IDF expriment à nouveau leur inquiétude quant à la pertinence et l’intérêt général des choix stratégiques qui seront pris pour l’implantation du terminus du T8 à Rosa Parks. Alors que certaines réunions publiques semblaient davantage porter sur l’opportunité d’implanter des bacs à fleurs le long du futur tracé du T8 (!), il paraît primordial de réaffirmer l’importance des choix qui seront faits pour la station Rosa Parks du T8. Et ce, afin de permettre des correspondances logiques et pratiques entre le T8, le T3b et le RER E. Mais aussi d’inscrire cette ligne de tram dans une perspective d’avenir, bien au-delà de la station Rosa Parks.

À travers les propositions que nous avons développées, nous parvenons à insuffler à ce projet une ambition qui semble faire cruellement défaut aux propositions présentées lors de cette concertation. En implantant le terminus directement sur le parvis Nord du RER E à Rosa Parks (le long des voies du T3b) ou sur le parvis Sud, il est ainsi possible d’envisager une future prolongation du T8 sur la Petite Ceinture de Paris. Une option qui permettrait au T8 d’entrer en correspondance avec la ligne 7 du métro à la station Corentin Cariou, offrant ainsi une liaison supplémentaire avec le réseau existant.

Tracé proposé par l’ASPCRF par la rue Gaston Tessier.

Au-delà, le T8 pourrait ainsi délester le T3b d’une partie de son trafic (voir à ce sujet notre article au sujet de la saturation du T3 dénoncé par la Ville de Paris) et proposer une meilleure desserte de certains quartiers autour du Parc des Buttes Chaumont, du quartier de Ménilmontant ou du Père Lachaise. Autant de considérations qu’il nous paraît nécessaire de souligner à l’issue de cette phase de concertation.