L’Association Sauvegarde de la Petite Ceinture

Qu’est-ce que l’Association de Sauvegarde de la Petite Ceinture ?

L’Association pour la Sauvegarde de la Petite Ceinture de Paris et de son Réseau Ferré (ASPCRF) est une association d’intérêt général, à but non lucratif, régie par la Loi de 1901. Elle a été fondée fin 1992 dans le but de promouvoir la réutilisation ferroviaire de la ligne de Petite Ceinture de Paris, aujourd’hui en grande partie sous-utilisée. Son « acte de naissance officiel » a été publié dans le Journal Officiel du 6 janvier 1993. Son siège social est établi 11 rue Oswaldo Cruz à Paris (16e arrondissement). Elle a pour objet de :

  • Défendre, promouvoir et participer à la sauvegarde du réseau ferré de la Petite Ceinture de Paris ;
  • Préconiser sa réhabilitation au profit d’un système de transport collectif ferroviaire compatible avec le réseau ferré régional, adapté et respectueux de son environnement ;
  • Défendre l’environnement, le cadre, la qualité de vie, le patrimoine architectural public et privé, les espaces verts, les écosystèmes, la culture de Paris et de ses arrondissements sur le parcours de la voie ferrée de Petite Ceinture ;
  • Développer par tous moyens l’information et la connaissance concernant de la Petite Ceinture de Paris, son histoire, son environnement et son utilisation future ;
  • Mettre en œuvre toutes actions, manifestations, études, propositions et publications susceptibles d’assurer la réalisation de l’objet social.

Financièrement, les cotisations des adhérents et l’organisation de circulations ferroviaires exceptionnelles sont les seules ressources de l’Association. L’ Association ne perçoit actuellement aucune subvention.

Aujourd’hui, la Petite Ceinture est faiblement utilisée pour le transport ferroviaire, à l’exception du tronçon, situé dans l’Ouest de Paris, compris entre les gares de l’Avenue Henri Martin et de la Porte de Clichy, intégré au RER C.

Pourtant, le service urbain de voyageurs, introduit durant le Second Empire, fut florissant au début du XIXe siècle, avec un pic de trente-neuf millions de voyageurs en 1900, année de l’Exposition Universelle. Il fut interrompu le 22 juillet 1934 pour être reporté sur la ligne de bus PC, à l’exception de la section des gares d’Auteuil – Boulogne à Pont Cardinet. Le trafic fut interrompu en janvier 1985 pour les travaux d’intégration partielle de cette section à partir de septembre 1988 à la ligne C du RER. Par ailleurs, des trains de voyageurs grandes lignes (trains de jonction entre les gares du Nord et de Lyon), de marchandises et de tourisme ferroviaire empruntèrent la Petite Ceinture jusqu’en 1993.

L’unique section de la Petite Ceinture fermée au trafic ferroviaire est le tronçon de la gare d’Auteuil-Boulogne à la gare de Passy-La Muette utilisé par le « Sentier Nature » depuis janvier 2008. Cette section est certes déclassée, mais appartient toujours au domaine ferroviaire. Elle est louée depuis 2008 par la Ville de Paris à Réseau Ferré de France. En 2014, l’achat du terrain du « Sentier Nature » par la Ville de Paris n’a toujours pas abouti, buttant sur une question de prix. Ce qui donne une idée de la difficulté pour la Ville d’acheter les vingt-trois kilomètres Sud, Est et Nord, de la Petite Ceinture, en dépit des promesses de campagne !

L’ASPCRF concentre donc ses efforts sur les vingt-trois kilomètres de la plateforme à double voie et raccordés à plusieurs réseaux pénétrants dans Paris, inutilisés par le RER C, mais non déclassés, se déployant au Sud, à l’Est et au Nord de Paris (représentés par le trait rouge sur la carte ci-jointe).