Une nouvelle menace pour la Petite Ceinture ?

En cette rentrée 2021, des informations concordantes laissent indiquer qu’une réflexion pourrait être menée prochainement dans la perspective de retrancher la Petite Ceinture ferroviaire de Paris du Réseau Ferré National.

Train de découverte ASPCRF Petite Ceinture gare rue Claude Decaen
© Bernard Chatreau

Si aucune décision ne semble prise, notre association rappelle son attachement au maintien de cette infrastructure au sein du Réseau Ferré National. Cette préoccupation est constante depuis la création de l’association, fin 1992.

Cette rumeur a conduit Didier Le Reste, ancien conseiller de Paris et président de la « Convergence Nationale Rail », à solliciter le président de SNCF Réseau.

Nous partageons l’approche de Didier Le Reste quant à l’intérêt de la Petite Ceinture dans les mobilités de demain et défendons la complémentarité de la ligne avec le réseau existant et le futur métro du Grand Paris Express.

RER C VMI raccordement Boulainvilliers Pont Rouelle
À l’Ouest de Paris, la branche VMI du RER C réutilise le Pont Rouelle, une infrastructure qui avait été inutilisée entre 1924 et 1988. De la même manière, il est impératif de ne pas obérer le potentiel de transport de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris.

Au niveau de l’association, une démarche similaire est actuellement entreprise auprès des différentes entités SNCF concernées et auprès de l’État, notamment.

Ce retrait du Réseau Ferré National serait contraire aux conclusions de la concertation publique menée en 2012/2013 par Réseau Ferré de France et la Ville de Paris ainsi qu’au protocole d’accord 2015-2025 signé entre la Ville de Paris et la SNCF, au sujet de la Petite Ceinture.

La Petite Ceinture, c'est quoi ?
Crédit photo : Jean-Nicolas Lehec, tous droits réservés

Par ailleurs, une telle démarche serait en complet décalage avec la priorité accordée par l’État au transport ferroviaire dans le cadre de «France Relance ».

Cette appartenance de la ligne au Réseau Ferré National constitue, de surcroit, une protection contre toute construction immobilière sur les emprises de la Petite Ceinture. Cette sorte de « garde-fou » est primordiale pour préserver la continuité des 23 km de cette ligne, qui constitue une réserve de capacité de transport et un outil de désaturation du réseau francilien.

Crédit photo : Jean-Nicolas Lehec, tous droits réservés

En conséquence, nous continuerons à défendre le maintien de la ligne du Réseau Ferré National. Des doutes, au niveau des autorités, ont pu exister par le passé pour la section rive gauche, suite à l’ouverture de ligne de tramway T3a en 2006.  Il serait plus que regrettable de revenir, aujourd’hui, sur les arbitrages cohérents adoptés précédemment par les différents acteurs institutionnels compétents.

L’Association est et sera toujours mobilisée afin que cette infrastructure reste une emprise ferroviaire, à part entière.

Pour nous soutenir et nous aider à préserver l’ADN ferroviaire de la Petite Ceinture de Paris, rejoignez notre association dès maintenant !

Rejoignez-nous et défendez avec nous l’ADN ferroviaire de la Petite Ceinture !

Laisser un commentaire