Gare du Boulevard Ornano

Fiche d'identité

Une gare au cœur du village de Clignancourt

La gare du Boulevard Ornano ouvre en 1878, soit 16 ans après le début du service voyageur de la Petite Ceinture. Elle voit le jour grâce à l’Exposition Universelle de 1878, en même temps que la gare d’Est-Ceinture.

Elle est située au carrefour stratégique de la Porte de Clignancourt. Elle dessert le village de Clignancourt, annexé par l’agglomération parisienne en 1960. Les puces de Saint-Ouen sont localisées à quelques centaines de mètres de là.

Elle se trouve au pied du terminus de la ligne 4 du métro. Dès 1904, le Ministère des travaux publics souhaite l’établissement d’une correspondance entre le métro et la Petite Ceinture. Ce dernier reste en suspens jusqu’à l’inauguration de la station Porte de Clignancourt (1907) et est finalement abandonné.

Le bâtiment voyageur accueille aujourd’hui la Recyclerie, et le quai Nord est occupé par les Jardins du Ruisseau.

La gare Ornano - Petite ceinture
La gare Ornano - Petite ceinture

La gare du Boulevard Ornano entre 1901 et 1908 :

Une architecture typique

Lors de son inauguration en 1878, le bâtiment des voyageurs et es voies sont situés au niveau de la voirie. Ce bâtiment provisoire est conçue en briques et en bois. Il est typique des premières gares de la Petite Ceinture. Pour passer d’un quai à un autre, les voyageurs traversent les voies. 

En vue de l’Exposition universelle de 1889, les passages à niveau de la Petite Ceinture Rive Droite sont supprimés. Aussi, la voie est abaissée de 6 mètres environ, et la gare du Boulevard Ornano est entièrement reconstruite

Ci-dessous, trois photographies de Jacques Bouvet prises avant et après la reconstruction de la gare du Boulevard Ornano : 

L’architecture de la gare du Boulevard Ornano – depuis sa reconstruction en 1888 – est typique de la Petite Ceinture Rive Droite. Ainsi, le bâtiment voyageur est à-cheval au-dessus des voies et deux passerelles permettent d’accéder aux quais. Un point que l’on peut retrouver de nos jours sur les gares de l’Avenue de Saint-Ouen ou de Charonne. Mais aussi de la gare de la Chapelle – Saint-Denis, hélas démolie dans les années 1960.

Pour en savoir plus sur cette architecture, n’hésitez pas à lire notre article sur la gare de l’Avenue de Saint-Ouen.

À l’origine, les quais et les voies étaient enjambées par la passerelle piétonne de la rue du Ruisseau. En 1935, elle est démolie et laisse place à un pont en béton pour permettre le passage des véhicules.

Quelques photographies de la gare du Boulevard Ornano prises au cours des années 1930 :

Qu'est devenue la gare de l'Avenue du Boulevard Ornano ?

Après la fermeture du service de voyageurs de la Petite Ceinture le dimanche 22 juillet 1934, la gare du Boulevard Ornano continue de voir passer les trains de marchandises en transit via la Petite Ceinture, ainsi que les trains de jonction entre la gare Saint-Lazare et la gare du Nord. Sans oublier les différents trains spéciaux affrétés notamment par notre association.

Le bâtiment est occupé par différents commerces. Au début des années 2000, la gare est dans un état de semi-abandon, sa façade recouverte par des panneaux typique des années 1970. 

Dans les années 90, une voie spéciale antibruit est posée sur la Petite Ceinture entre les gares de l’Avenue de Saint-Ouen et du Boulevard Ornano.

En 2013, le bâtiment voyageur est racheté par des investisseurs privés, venus des entreprises C-Développement et Sinny & Ooko. Après d’importants travaux de rénovation (portant essentiellement sur les façades), la Recyclerie ouvre ses portes en 2014, et propose un espace restauration centré autour de l’écologie et de la réduction des déchets. Le quai Sud est ouvert au public, mais l’accès aux voies est interdit